Réguler de façon durable les Nitrates & Phosphates de son aquarium récifal.

Les nitrates, ions polyatomiques, et phosphates, anions polyatomiques, représentent deux puissants eutrophisants (processus par lequel des nutriments, en l’occurrence des polluants, s’accumulent dans un milieu) pour votre aquarium récifal. Les Nitrates se développent au cours de la phase finale du cycle de l’azote (issus de la nitrification de l’azote). Les Phosphates, eux, sont des composés chimiques constitués des ions de “phosphore” et d'”oxygène” (Po4), présents dans presque tous les organismes marins vivants. Ils sont donc principalement éjectés en tant que déchets biologiques par les habitants de votre bac.

Nitrates (No3)

Phosphates (Po4)

D’où proviennent-ils ?

Comme expliqué dans le paragraphe ci-dessus, les sources d’apport de nitrates et de phosphates dans votre aquarium récifal peuvent être nombreuses. Voici une liste de bonnes pratiques à adopter afin de diminuer les taux de No3/Po4 dans votre bac.

  • Assurez-vous d’avoir une eau osmosée de bonne qualité. N’hésitez pas à tester directement les taux de No3/Po4 de votre eau osmosée. Conseil : Testez également la teneur en silicates de cette dernière. S’il est présent en quantité trop concentrée, le silicate peut entraîner une apparition d’algues indésirables.
  • Changez environ 10% de votre eau toutes les deux semaines. Les changements d’eau sont très importants car ils vont permettre à votre bac de maintenir un taux équilibré d’éléments fondamentaux (Calcium/Magnésium/Carbonates…) et de réduire, par la même occasion, les nitrates et phosphates de ce dernier.
  • Nettoyez régulièrement vos masses de filtration. La ouate et autres masses filtrantes sont de très bons moyens pour capturer les particules et déchets de votre eau. Cependant, il ne faut pas oublier de les nettoyer et de les changer régulièrement, puisqu’elles représentent de véritables “nids” à Nitrates et Phosphates. La fréquence conseillée de nettoyage de la ouate est d’environ 12 jours et l’idéal est de la changer tous les 3/4 nettoyages, selon la marque et la qualité.
  • Installez un écumeur adapté à votre bac. Bien que certains récifalistes, utilisant des méthodes dites alternatives, ne soient pas adeptes des écumeurs, il est malgré tout vivement recommandé d’un installer un, surtout si les taux de No3/Po4 de votre aquarium récifal sont supérieurs aux recommandations. Un écumage assez puissant de votre bac vous permettra d’éliminer les matières organiques avant qu’elles n’entament le cycle de l’azote, qui mène à la production de nitrates. Conseil : Ne vous fiez pas aux données de volume d’écumage des marques, renseignez-vous bien auparavant afin de choisir un écumeur de qualité.
  • Adaptez la nourriture selon votre population. L’une des principales causes d’un taux trop élevé de nitrates et de phosphates est la nourriture. Il est impératif de choisir une nourriture de qualité et de ne pas “sur-nourrir” votre bac. Optez pour une nourriture congelée et fraîche, plutôt qu’une nourriture en paillettes. Les granulés étant un bon compromis pour les aquariophiles n’ayant pas le temps. Il est conseillé de nourrir vos poissons et crustacés en plusieurs fois, cela permettant d’éviter que la nourriture ne finisse au fond de l’aquarium ou dans la filtration.
  • Brassez suffisamment votre aquarium. Le brassage d’un aquarium récifal est très important et ne doit absolument pas être négligé. Il est conseillé de brasser entre 30 et 40 fois le volume de votre bac par heure. Faites attention à bien répartir le brassage dans toutes les zones de votre aquarium.
  • Entretenez correctement votre sable. Si vous possédez du sable dans votre aquarium, il est indispensable de le brasser et de le remuer régulièrement afin qu’il ne capture pas trop de matières organiques. Pour cela, il est conseillé d’ajouter des détritivores, tels que des escargots de sable “Nassarius” ou encore un oursin de sable “clypeaster”.

Trop de nitrates et de phosphates dans votre aquarium ? Quels sont les risques ?

Le taux de Nitrates d’un aquarium récifal doit se situer idéalement entre 2mg/l et 15mg/l et le taux de Phosphates entre 0,01mg/l et 0.10 mg/l, selon la population du bac et le type de coraux.

Posséder des taux de nitrates et de phosphates supérieurs à ceux recommandés ci-dessus, peut entraîner des conséquences négatives sur votre aquarium récifal et ses habitants. Voici les quatre principaux problèmes rencontrés lorsque les taux de No3 et Po4 sont trop élevés :

  1. Apparition et développement d’algues indésirables. Les nitrates représentent une excellente source nutritive pour les algues en aquariophilie récifale. Une concentration supérieure aux recommandations entraînera une suralimentation des algues indésirables et par conséquent, une croissance rapide de celles-ci. Une fois présentent dans un aquarium récifal possédant un fort taux de nitrates, elles deviendront très vite oppressantes, c’est ce qu’on appellera alors la “prolifération”.
  2. Ralentissement de la croissance des coraux. Un taux trop élevé de No3/Po4 stimule l’expansion de zooxanthelles, algue unicellulaire qui entraîne, à forte concentration, une diminution de la croissance des coraux. En effet, un développement trop important des zooxanthelles inhibe la calcification des coraux et les prive de carbone inorganique, nécessaire pour leur développement.
  3. Décoloration, blanchissement et nécrose des coraux. Bien que certains coraux mous supportent un taux relativement élevé de No3/Po4, ce n’est pas le cas de tous. En effet, certains coraux, tels que les calcificateurs, ont besoin d’un milieu pauvre en nitrates et phosphates. Les deux principaux risques sont la décoloration et la RTN de ces derniers. La nécrose tissulaire rapide (RTN) est une maladie fortement contagieuse, dans laquelle le tissu corallien se détache du squelette du corail.
  4. Affectent le système immunitaire et la santé des habitants marins. Certains habitants marins d’un aquarium récifal, tels que les invertébrés et les SPS/LPS, possèdent une très faible tolérance face aux nitrates et aux phosphates. Ceux-ci peuvent être affectés négativement à une exposition à court et moyen termes. De plus, la quasi-totalité des habitants d’un bac récifal, y compris les poissons, subissent des conséquences graves lorsqu’ils sont exposés à des taux importants de No3/Po4 à long terme. Le principal problème que rencontrent les poissons est physiologique : les nitrates et phosphates font chuter la production d’anticorps, endommagent les reins, affectent la composition du sang et affectent également l’osmorégulation (capacité des poissons à réguler les fluides internes).

Comment éliminer les nitrates et phosphates de votre aquarium récifal ?

No3/Po4 Symbio® est un produit composé d’une formule unique de 5 souches bactériennes marines, associées à un ensemble de bio-enzymes et de carbone organique, spécialement sélectionnées pour leur capacité à éliminer les nitrates et phosphates présents dans votre aquarium récifal. Transformant ces derniers en biomasse, source nutritive optimale pour les coraux, les éponges, les animaux filtreurs microphages ainsi que pour le développement de la microfaune et macrofaune, No3/Po4 Symbio® constitue une solution efficace, naturelle et rapide afin de réguler les taux de nitrates et phosphates de votre aquarium récifal.

Un commentaire concernant “Réguler de façon durable les Nitrates & Phosphates de son aquarium récifal.”

  1. Bruno
    Répondre

    Bruno

    Merci pour cet article bien rédigé et complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *