Éliminer la Cyanobactérie de façon naturelle et définitive de son aquarium récifal.

Qu’est-ce que la Cyanobactérie en récifal ?

La cyanobactérie est un embranchement de bactéries procaryotes (micro-organismes unicellulaires dont la structure ne comporte pas de noyau), qui peut devenir un véritable fléau en milieu récifal. Photosynthétique, la cyanobactérie se nourrit majoritairement de lumière et d’azote, correspondant aux matières organiques dissoutes. Sous forme de plaques d’algues rouges, elle possède un fort pouvoir de prolifération, qui rend très difficile son élimination. La cyanobactérie peut vite se révéler dangereuse pour votre bac et ses habitants, étouffants vos coraux et relâchant des toxines potentiellement mortelles pour vos invertébrés et poissons. Découvrez, à travers cet article, les origines de la cyanobactérie, les causes de sa prolifération ainsi que les différentes méthodes afin de l’éliminer de votre aquarium récifal.


Schéma d’une Cyanobactérie, réalisé par Kelvinsong.

D’où provient-elle ?

Les causes d’apparition, ainsi que de prolifération, de la cyanobactérie dans un aquarium récifal peuvent être nombreuses. Voici une liste des bonnes pratiques à adopter, afin d’éviter l’apparition et l’expansion de cyanobactérie dans votre bac.

  • Assurez-vous de ne pas utiliser un sel trop enrichi. Utiliser un sel enrichie pour effectuer ses changements d’eau de mer est potentiellement une bonne idée, afin de maintenir des niveaux biologiquement équilibrés d’éléments fondamentaux et des taux d’oligo-éléments adaptés aux coraux. Cependant, un sel trop enrichie favorise l’apparition et la croissance de la cyanobactérie, qui se nourrit des nutriments de ce dernier.
  • Brassez suffisamment votre aquarium. Le brassage d’un aquarium récifal est très important et ne dois absolument pas être négligé, afin de ne pas favoriser l’apparition, ou l’expansion, de la cyanobactérie. Il est conseillé de brasser entre 30 et 40 fois le volume de votre bac par heure. Faites attention à bien répartir le brassage dans toutes les zones de votre aquarium.
  • Vérifiez les taux de No3/Po4 de l’eau de votre aquarium. Le maintient d’un taux équilibré de nitrates et de phosphates dans un aquarium récifal est primordial afin de ne pas se retrouver envahit par la cyanobactérie. Excellentes sources nutritives pour cette dernière, les No3/Po4 doivent être régulés afin de stopper sa progression ainsi que son expansion. N’hésitez pas à découvrir notre article de blog consacré à la régulation des Nitrates et Phosphates, en cliquant ici.
  • Utilisez un éclairage adapté à votre bac. L’éclairage joue un rôle important dans l’apparition et la prolifération de la cyanobactérie en milieu récifal. Comme vous avez pu le lire ci-dessus, la cyanobactérie correspond à un embranchement de bactéries de type procaryotes (micro-organismes unicellulaires photosynthétiques), ce qui veut dire qu’elle se nourrit de lumière pour se développer. Il est, par conséquent, important d’utiliser un éclairage adapté à votre bac et de ne pas sous ou sur-éclairer celui-ci.
  • Contrôlez la qualité de votre eau osmosée. Il est important de vérifier que l’eau osmosée, utilisée pour les changements d’eau ainsi que pour la compensation de l’évaporation, ne contienne aucun nitrates/phosphates et qu’elle soit également dépourvu de silicate. N’hésitez pas à tester ces taux directement sur votre eau osmosée.
  • Employez une nourriture adaptée à votre population. Utiliser une nourriture de qualité et ne pas sur-nourrir un aquarium récifal est fondamentale afin de ne pas apporter une source nutritive supplémentaire à la cyanobactérie. Favorisez le nourrissage de vos poissons et crustacés en plusieurs fois et n’oubliez pas, si vous optez pour une nourriture congelée, de bien rincez cette dernière, afin de limiter l’apport de phosphates dans votre bac.
  • Choisissez un écumeur approprié à votre aquarium. L’écumeur est un des points les plus importants afin d’éviter l’apparition ou le développement de la cyanobactérie. Un écumage assez puissant de votre aquarium vous permettra d’éliminer les matières organiques, avant qu’elles ne se transforment en nitrates et phosphates, présentes dans l’eau et ainsi privé la cyanobactéries de cette source nutritive.

Trop de Cyanobactéries dans votre bac ? Quels sont les risques ?

Parfois appelé “peste rouge”, la cyanobactérie représente une pollution visuelle importante et peu avoir de graves conséquences sur votre aquarium récifal et ses habitants. Voici les quatre principaux problèmes rencontrés avec la cyanobactérie en milieu récifal :

  1. Une pollution visuelle importante. La présence de cyanobactérie dans un aquarium récifal représente une importante source de pollution visuelle. Donnant, à tort, un aspect sale et peu entretenu à votre bac, la cyanobactérie se dévoile sous la forme peu racoleuse de plaques d’algues rouges gluantes. En tant qu’aquariophile passionné, il vous sera de plus en plus dur d’admirer votre aquarium récifal sans être concentrer sur la cyanobactérie présente dans ce dernier.
  2. Un développement soutenu et exponentiel. La cyanobactérie est une bactérie ayant, en milieu récifal, la capacité d’être résistante et très envahissante. Une fois présente dans votre bac, elle se développera rapidement et recouvrira en peu de temps, sable, pierres vivantes et coraux.
  3. Étouffement des coraux et RTN. La cyanobactérie est une bactérie qui a la particularité de posséder un grand nombre de filaments, ayant pour effet de capturer les particules et matières organiques de votre eau. Une fois présente sur les coraux, la cyanobactérie va donc venir libérer localement une très forte dose de phosphates, mortelle pour les coraux. En état de stress, les coraux développeront alors une nécrose tissulaire rapide, également appelé RTN (maladie fortement contagieuse, dans laquelle le tissu corallien se détache du squelette du corail).
  4. Relâchement de toxines potentiellement mortelles. Comme vu précédemment, les filaments de la cyanobactérie capturent les matières organiques et autres polluants de votre aquarium qui se transforment en phosphates, qui sont relâches au fur et à mesure dans le bac. Parallèlement, la cyanobactérie développe sa propre toxine composé de métabolites synthétisés, appelé cyanotoxine. Ralentissant la croissance des coraux, la cyanotoxine représente également un important risque physiologique, notamment au niveau de l’osmorégulation (capacité êtres vivants marins à réguler les fluides internes), pour vos poissons et crustacés.

Comment éliminer la Cyanobactérie de votre aquarium récifal ?

Anti-Cyano Symbio® est un produit composé d’une formule unique de 7 souches bactériennes marines, associées à un ensemble de bio-enzymes et de micro-organismes vivants, spécialement sélectionnées pour leur capacité à déclencher le processus d’élimination biologique des cyanobactéries présentes dans votre aquarium récifal. Solution efficace, naturelle et sans danger pour votre bac et ses habitants, Anti-Cyano Symbio® s’attaque directement à la base de la cyanobactérie, les procaryotes, et non à sa surface, garantissant ainsi une action intégrale et durable.

2 thoughts on “Éliminer la Cyanobactérie de façon naturelle et définitive de son aquarium récifal.”

  1. Romain
    Répondre

    Romain

    Très intéressant comme blog. J’ai commandé votre produit anti-cyano symbio et il marche très bien. Plus aucunes cyano dans mon bac en 2 semaines.

  2. Lino
    Répondre

    Lino

    Sympa comme article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *